Développement personnel,  Vie professionnelle

Comment s’affirmer au travail ?

Pour plein de raisons, nous n’arrivons pas toujours à nous affirmer au travail. Nous n’arrivons pas à défendre nos idées devant nos collègues ou nos supérieurs.

Pour ma part, j’ai ressenti qu’il était difficile d’affirmer mes positions en entreprise, notamment lorsque j’étais étudiante en alternance. En tant que femme et en tant que jeune, j’avais l’impression de n’être ni prise au sérieux, ni écoutée.
Cette situation m’a bridé pendant un moment. Je ne prenais plus la peine de donner mon point de vue en réunion, car je savais que mon discours ne serait pas pris en considération.
À cette période, je manquais évidemment de confiance en moi.
Tout a basculé lorsque je me suis retrouvée comme étant la seule experte dans mon domaine. J’ai alors enfin réalisé ce que c’était d’être écoutée à sa juste valeur en entreprise. J’ai compris ce que c’était d’avoir des responsabilités et d’être la seule à pouvoir faire bouger les choses dans son domaine et dans son entreprise.
Cela m’a donné beaucoup de confiance en mes capacités et en mon savoir. J’ai compris l’importance de mon expertise et j’ai enfin su m’affirmer.

Pour toutes ceux qu’on n’écoute pas, parce qu’ils/elles semblent un peu trop jeunes, un peu trop timides, je vous livre mes secrets pour gagner en assurance et apprendre à affirmer vos idées dans votre milieu professionnel.

Casse ton  »schéma »

Notre manière de nous comporter en société est souvent liée à ce que nous avons connu enfant dans notre cercle familial.
Si tu as eu l’habitude de faire de longs discours à tes parents le soir et si tu t’es senti écouté à ta juste valeur, lorsque tu n’étais qu’un enfant, alors, il est probable que tu sois aujourd’hui une personne plutôt à l’aise à partager tes idées.

Si au contraire, enfant, tu passais plus de temps à écouter les adultes et n’avais pas d’oreille attentive pour t’encourager à t’exprimer et te dire que tes idées étaient bonnes, alors tu as bien plus de chance aujourd’hui d’être une personne réservée, qui ne communique pas facilement ses idées.

Les enfants font des efforts dans les domaines où ils se sentent bons et où on les encourage.
Et cela se poursuit dans la vie d’adulte.

Si on t’a répété que tu étais un bon orateur, il est fort probable que tu le sois. Et ce n’est pas seulement lié à tes réelles capacités, c’est aussi et surtout une question de confiance en toi.
Tu es bon orateur car tu es persuadé de l’être. Comme tu penses l’être, tu n’as aucune peur de t’exprimer en public. Tu pratiques donc plus souvent cet exercice sans crainte, ce qui t’a permis de te perfectionner. Tu es bon orateur parce que tu ne crains pas de parler en public. Tu es bon orateur parce que tu y prends du plaisir et tu y prends du plaisir parce que tu sais que les gens apprécient t’écouter. C’est un cercle vertueux.

Si, pour une raison ou pour une autre, tu ne t’es pas senti écouté plus jeune et que tu ne te sens toujours pas écouté aujourd’hui sur ton lieu professionnel, alors il est grand temps de rompre ce cercle vicieux.

Lis la suite pour être enfin être écouter à ta juste valeur!


Pense à la Loi de l’attraction

Ton état d’esprit influence ton entourage et le prédispose ou pas à t’écouter.
Si tu pars du principe que personne ne va t’écouter, si tu te dis au fond de toi que tes idées ne sont pas terribles, que tu n’as rien à apporter à tes collègues, alors, fort à parier que personne ne t’écoutera.

Tu dois te convaincre toi-même pour pouvoir convaincre les autres.
Je suis certaine que tu as plus de choses à exprimer que tu ne le penses. Je suis aussi certaine que tu as beaucoup à apporter à tes collègues. Mais tu dois être le premier à en avoir conscience!


Parle d’une voix posée, mais ferme

Inutile de hausser le ton, d’être agressif ou trop imposant. Il suffit d’avoir la voix qui porte assez fort, mais tout en s’exprimant calmement.

Inutile aussi de parler vite. Au contraire, mieux vaut parler lentement pour mieux occuper l’espace-temps et mieux être compris.

La voix est un indicateur très important. Lorsque tu écoutes une personne et que celle-ci a la voix qui tremble ou si elle bafouille, que vas-tu en penser? Tu vas te focaliser sur son anxiété plutôt que sur ses propos. Tu ne te diras pas : Elle a raison! Tu te diras plutôt : Elle n’a pas confiance en elle! Ou bien : Elle ne maîtrise pas son sujet.

La voix est un moyen de transmettre des sentiments, des états d’esprit. Mieux vaut avoir une voix posée, rassurante, ferme, sûre d’elle.
Pour cela, il faut cultiver des sentiments positifs au fond de soi.

Autre détail important : apprends à maîtriser ta voix!
Des exercices de diction peuvent être très efficaces. Entraînes-toi à lire à voix haute pour poser ta voix. Récite des poèmes, des fables, et n’hésite pas à exagérer dans l’intonation et les articulations.
Pour parler en toute confiance il faut connaître sa voix, savoir de quoi elle est capable, pouvoir augmenter les décibels sans craindre que sa voix ne déraille.


Ne crains plus le jugement des autres

Les personnes qui ont du mal à s’affirmer sont souvent des personnes qui réfléchissent et redoutent un peu trop le jugement des autres.

Inutile de perdre des heures à te demander ce que tes collègues vont penser de toi si tu agis de telle ou telle manière. N’aies plus peur de te tromper. Dédramatise l’erreur pour t’exprimer librement et sans crainte.


Sors du rapport dominant/dominé

Même si tu t’adresses à ton patron, à des collègues plus âgés, plus expérimentés, tu dois leur parler comme s’ils étaient tes égaux.

Bien sûr, garde dans ton discours les marques de politesse nécessaires. Mais ne sois plus focalisé sur la hiérarchie.
Et même si tu as beaucoup à apprendre de tes collègues, il est certain que tu as toi aussi des domaines de compétences ou des idées à partager.

Ne te vois pas comme un élève face à un professeur, ou un salarié face à son supérieur. Tu dois te sentir sur un même pied d’égalité pour briser les barrières que tu as érigées.


Sois cohérent

Tu ne peux pas exiger des autres qu’ils t’écoutent le jour où tu as décidé de donner ton opinion, si le reste du temps tu restes silencieux et dans ton coin.
La confiance et l’écoute s’obtiennent également avec du temps. Cela tombe sous le sens, mais plus tu diras de choses pertinentes et plus on t’écoutera et on apportera du crédit à tes propos.

Prends l’habitude de participer, de donner des idées à chaque fois que cela est pertinent pour toi. Tes collègues comme tes patrons, doivent être habitués à t’entendre et à te voir t’exprimer.

Alors prends ton courage à deux mains et affirme toi ! Tu mérites d’être écouté et ton entourage a de la chance de t’avoir!

Pour donner confiance à tous ceux qui n’osent pas s’affirmer au travail, as-tu des conseils ou une expérience personnelle à nous raconter? Dis-nous tout en commentaire 🙂

Tatiana

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *